VENDU : MINI 1300 COOPER

MINI 1300 Cooper


Immatriculation : 19/11/1993
Carte grise normale, 6cv
Révisée (vidange à 75000km), très bon état général,
Faible kilométrage.

Le véhicule à reçu les extensions d'ailes larges pour montage des jantes en 13 pouces. Ces dernières ne sont pas disponibles.

 

 

VENDU

 

CARACTÉRISTIQUES :

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne
Position : transversal avant
Cylindrée : 1275 cm3
Puissance maxi : 63 ch à 5700 tr/min
Couple maxi : 95 Nm à 3900 tr/min


TRANSMISSION
Traction
Boîte de vitesses : manuelle 4 rapports

ROUES
Freins Av-Ar : Disques AV, tambours AR

 

POIDS

Données constructeur : 695 kg

PUISSANCE FISCALE : 5 CV

 

HISTOIRE :

En 1956, et à la suite de la crise du canal de Suez qui provoque un rationnement du pétrole, Sir Leonard Lord, alors haut responsable de la British Motor Corporation (BMC), demande à son équipe de concevoir une nouvelle voiture économique. Le prototype sera produit au bout de seulement huit mois d'études et verra le jour en octobre 1957.

Ce premier véhicule, doté d'un moteur de 850 cm3 monté transversalement avec le ventilateur côté droit, atteint la vitesse de 145 km/h. La révolution sera de mettre la boîte de vitesses sous le moteur en position transversale, le carter moteur et celui de la boite de vitesse partageant la même huile. Avec le choix de mettre des petites roues de 10 pouces, solution elle aussi novatrice, le véhicule consacre 80 % de sa longueur à loger ses occupants et leurs bagages.

 

Elle sera mise sur le marché en 1959 sous marque Morris et Austin. Mais le succès n'est pas au rendez vous : trop spartiate ou trop chère, les clients la boudent. Entre 1961 et 1969, une version de la Mini avec un coffre plus grand nommée soit Wolseley Hornet (reprenant le nom d’une voiture de sport des années 1930), soit Riley Elf, est produite. La Mini elle-même peut être achetée dans plusieurs styles de carrosserie ; l’ordinaire deux portes, un break avec l’arrière s’ouvrant comme des portes de grange, et une version avec un extérieur en bois similaire à celui de la Morris Minor.

Les années 1960 seront la période glorieuse de la Mini avec des achats bien mis en scène par des vedettes, et des victoires de la Mini Cooper en rallyes. Mais celle-ci ne sera pas profitable à cause de méthodes de fabrication périmées nécessitant beaucoup de ressources humaines (pas de robot). En 1966, les Beatles reçoivent chacun un exemplaire et George Harrisson la décore de dessins hippies. La Mini devient, au milieu des années 1960, symbole du Swinging London en plein Beatlemania. En France, Brigitte Bardot roule dans Saint-Tropez avec cette voiture, tandis que Jacques Dutronc chante « Mini Moke et minijupe […] Tout est mini dans notre vie ». La mini devient un accessoire de mode, jeune et sexy, souvent colorée. En 1967, BMC, Standard-Triumph et Rover fusionnent et forment le groupe British Leyland l'année suivante. À la suite de la suppression des badges Austin Mini et Morris Mini-Minor par British Leyland, Mini devient une marque automobile en 1969. Cette année là, la Mini est dans le film L'or se barre. Un redesign est effectué, et une nouvelle carrosserie apparait, donnant la Mini Clubman.

  • En 1980, Austin présente la Metro, voiture partageant de nombreuses pièces avec la Mini et censée lui succéder.

  • En 1989, Austin réintroduit à son catalogue deux versions spéciales au look Cooper, la Check Mate, la Flame Red et la Racing Green. La production s'arrête un an plus tard avec la fin d'Austin et de la Metro (les modèles Austin arboreront désormais le sigle Rover et la Metro sera remplacée par la Rover 100).

  • En 1991, Rover joue le mythe et ressuscite la Mini Cooper à moteur 1 275 cm3, qui avait disparu du marché depuis une dizaine d'années.

  • En 1994 sous Bernd Pischetsrieder, BMW prend le contrôle du Groupe Rover (alors constitué des marques Rover, MG, Mini et Land Rover). Mais six ans après, Rover continue à subir des pertes colossales et BMW décide de jeter l'éponge.

© 2016 -2020 par ATELIER76.

  • Facebook Social Icon